Une primaire réussie mais un second tour risqué

Hier avait lieu le premier tour de la primaire pour désigner le candidat socialiste pour l’élection présidentielle. C’était la première fois que les citoyens pouvaient participer à un processus de désignation, réservé aux adhérents d’un parti politique.

Pour une première, c’est plutôt une réussite qu’il ne faut pas nier. En effet, près de 2,5 millions de Français se sont rendus aux urnes pour participer à cette primaire. La votation citoyenne concernant le statut de La Poste organisée avait attirée 2 millions de personnes.

Ainsi, le résultat de ce premier tour comporte quelques surprises. D’abord, le favori des sondages, François Hollande, est certes premier, mais il n’a pas réussi à être désigné dès le premier tour, et l’écart avec Martine Aubry est faible. Cela laisse présager un second tour serré.

Ensuite, Arnaud Montebourg a réussi son pari. Avec près de 18% des suffrages, il devient l’arbitre du second tour. Il réussit à devenir l’un des quadras qui va compter dans le parti, quelqu’un avec lequel il faudra compter.

Pour Ségolène Royal, c’est une véritable désillusion. Elle espérait contredire les sondages, c’est fait, mais pas dans le bon sens. Recueillant moins de 7% des suffrages, l’aventure qui commença en 2006 est désormais définitivement tournée. C’est tout de même terrible pour l’ancienne candidate à la présidentielle.

Enfin, Manuel Valls et Jean-Michel Baylet obtiennent des résultats plutôt proches des estimations. Cette primaire leur a toutefois permis d’exprimer leurs idées, parfois à contre-courant de celles du Parti socialiste. Un rôle d’électron libre qui peut s’avérer utile.

Maintenant, le plus dur reste à venir avec le second tour. En effet, celui-ci sera serré. Il oppose l’ancien et l’actuel Premier secrétaire. On retrouve au second tour le traditionnel clivage entre Jean Jaurès et Jules Guesde avec la représentante d’une gauche plutôt radicale à un représentant plutôt réformiste.

Le premier tour de la primaire socialiste a été une réussite, le second tour s’annonce quant à lui plus risqué.

Jérôme Charré

Cette entrée a été publiée dans France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 commentaires à Une primaire réussie mais un second tour risqué

  1. Et vous Jerome Charré,pour qui avez vous votez?

  2. j en attendais pas moins