Un grand stade de rugby à Sevran ?

La Fédération française de rugby (FFR) a officiellement reçu lundi, et conformément au calendrier prévisionnel, les neuf dossiers de candidature pour l’accueil de son projet de stade de 82.000 places à l’horizon 2017.

Alors que les matchs du XV de France sont joués au Stade de France, le calendrier doit être composé avec les autres événements de l’enceinte dionysienne. Désirant gérer seule et sans contrainte son calendrier, la FFR s’est lancé dans un projet de stade.

L’idée est surprenante puisqu’elle aurait être associée avec le projet de stade du Racing-Métro près de La Défense, l’Arena 92. Mais, comme souvent en France, chacun veut son joujou.

Ainsi, la FFR a reçu neuf candidatures: Melun Val-de-Seine, Achères, Carrières-sur-Seine, Sens, Evry Centre-Essonne, Brétigny-sur-Orge, Massy, Sevran, et enfin Orly-Thiais.

La ville de Sevran a été contacté par la FFR pour déposer une candidature. Sevran, on en parle surtout et principalement pour sa délinquance et sa criminalité, pour ses problèmes financiers. Pourtant, le projet de Grand stade peut être un élément moteur déterminant pour la ville, à l’image du Stade de France pour Saint-Denis.

En effet, la ville a judicieusement proposé les terrains Montceleux, une zone de 35 hectares. Le site a l’avantage d’être prêt de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, d’être à quelques encablures des stations RER Sevran-Beaudottes et Sevran-Livry, qui deviendront des stations du futur métro Grand-Paris-Express.

Aussi, cela permettrait d’apporter une nouvelle dynamique à la Ville, et notamment au centre commercial des Beaudottes. Il faudrait éviter les erreurs de la Plaine-Saint-Denis en permettant aux Sevranais et aux habitants des villes voisines d’occuper les emplois apportés par le stade. Ce n’est pas une vitrine, mais une formidable opportunité à saisir pour Sevran et la Seine-Saint-Denis.

Jérôme Charré

Cette entrée a été publiée dans Seine-Saint-Denis, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.