Bref. c’est fini

Bref. c’est fini

Il y a quatorze ans, quelques mois après le séisme du 21 avril 2002 où le candidat d’extrême-droite, Jean-Marie Le Pen, était qualifié au second tour de l’élection présidentielle face à Jacques Chirac, séduit par la démarche, le discours et les idées de François Bayrou, je décidais d’adhérer à un parti politique : l’UDF. Aujourd’hui, j’ai pris la décision de quitter le Mouvement Démocrate qui lui a succédé.

(suite…)