Au cours d’une avant-première ce mardi, je découvris Ma reum avec Audrey Lamy. L’affiche promet visiblement une lutte entre une mère et trois gamins. Le film réussit-il à faire rire au-delà de l’enchaînement de gags ?

Fanny, Stéphane et leur fils Arthur vivent paisiblement jusqu’au jour où Fanny découvre qu’Arthur est le bouc émissaire de 3 garçons de son école. Elle décide alors de mettre secrètement en œuvre un stratagème pour venger son fils. Pièges, feintes et roublardises en tout genre seront ses armes pour faire payer à ces sales petits morveux le prix de leur attitude à l’égard du petit Arthur.

L’histoire est donc relativement simple et paraît assez courante. Pour autant, le personnage de Fanny est le prototype de la mère de famille ayant découvert internet, les blogs et les réseaux sociaux. Elle donne donc des cours de cuisine et ses recettes sur le web. Elle s’insère dans un cadre familial plutôt ancré dans les années 1960 avec le mari travaillant dans le bâtiment. Cela contraste avec les éléments utilisés ça et là qui sont clairement de nos années actuelles. Le message porté dénote avec ce cadre familial à l’ancienne. Ici, c’est clairement la mère qui va défendre son fils, le père est plus que transparent. Enfin, ce qui la pousse à ces actes est malheureusement des situations encore contemporaines du harcèlement scolaire.

Ma reum est porté par Audrey Lamy qui réussit à ne pas s’enfermer dans son rôle de Scènes de ménage. Même si elle reste dans le registre comique, on est suffisamment éloigné du caractère déluré de son personnage télévisé. Tant mieux. Elle réussit  aussi à bien incarner cette mère protectrice mais pour qui toucher à son enfant peut très mal finir. Ensuite, les trois harceleurs sont très bons dans leurs rôles. Ils portent eux aussi le film. C’est de ces confrontations que vient le comique. Pour le reste du casting, Florent Peyre ne semble pas à son aise dans un rôle très effacé. Max Boublil ajoute aux éléments comiques par son attitude nonchalante face aux gags subis. Michèle Moretti est amusante en mamie geek, ou du moins qui essaie de l’être. JoeyStarr en animateur de colo est très bon. Karina Testa incarne bien cette institutrice qui essaie de faire de son mieux et qui ne veut pas voir ce qui se passe. Enfin, Charlie Langendries semble à son aise même si son rôle commence à prendre de l’importance qu’en fin de scénario.

Les situations constituent une partie de ping-pong ou de tennis. Un coup l’un gagne, puis l’autre camp et ainsi de suite. Ces gags sont dans l’ensemble réussis et très drôles. Ils utilisent les connaissances du personnage de Fanny ou l’environnement. Cependant, trop d’entre eux reposent sur des ressorts archi-connus. Ils sont, toutefois, agrémentés de musiques bien trouvées  et variées.

Dès lors, Ma reum est une comédie familiale sur un thème actuel avec une touchante conclusion. S’il n’est pas une grande comédie, il permet de passer un moment sympathique et agréable en cet été. Le scénario, les musiques et le casting contribuent à la qualité de ce moment.

Share This