Etant en ballade dans le quartier latin, j’en profite pour faire des infidélités à Noura pour me rendre au Loubnane. Ce restaurant libanais est qualifié de « meilleur libanais » de Paris. Cela méritait de vérifier cette qualification.

D’abord, le cadre est fort agréable. Il s’agit d’un petit restaurant dont l’aspect familial est clairement affiché. La décoration transpire le Liban. Les menus donnent également le ton. En effet, il est raconté quelques anecdotes sur le Liban, mais aussi sur la famille qui tient le restaurant.

L’ambiance est également familiale tel qu’on peut la deviner du côté du Levant. Le patron vient aisément discuter avec les clients, habitués ou novices. Cela peut déranger mais ça ajoute au charme du lieu. De même, les serveurs viennent régulièrement s’assurer que le repas se passe bien.

Côté cuisine, nous sommes dans de la cuisine libanaise classique. Sans surprise, j’opte pour les mezze. Elles sont présentées dans des ramequins. Elles sont également variées : houmous, caviar d’aubergine, kebbe, ou encore taboulé. Cela n’a l’air de rien mais des mezze constituent un véritable plat consistant. C’est cela que j’apprécie dans cette cuisine. Ici, chez Loubnane, on sent le côté artisanal des plats. Hormis les pilons de poulet et les toasts qui ne me semblaient pas à propos, mais très bons au demeurant, les mezze proposés sont exquis. On sent bien le goût des différents produits. On retrouve aussi les saveurs que l’on apprécie dans cette cuisine.

Côté dessert, le Mouhallabiyeh était délicieux. La crème à base de lait était proche de la consistance d’un flan ou d’une pana cotta. Le dosage de la fleur d’oranger était appréciable. On la ressentait sans que cela en soit écoeurant. Quant aux éclats de pistache, ils ajoutent un côté croquant et gourmand à l’ensemble. En revanche, la fraise n’apporte pas grand chose au dessert.

Enfin, une petite dégustation d’une bière locale, la Almaza. Celle-ci est à classer du côté des bières blondes. Elle est agréable à boire, mais elle n’apporte pas une saveur particulière.

Point de vue prix, il faut comparer ce qui est comparable. Par rapport à d’autres restaurants non libanais, cela peut paraître cher. La gastronomie libanaise est souvent plus coûteuse que d’autres gastronomie. Il est à noter que le travail réalisé et le choix des produits est plus pointu. Dès lors, pour un restaurant libanais, les prix ne sont pas excessifs

Le Loubnane est une très bonne adresse pour les adeptes de gastronomie libanaise qui apprécie de retrouver une ambiance familiale levantine.

Share This