Après 2 ans d’absence, Gaspard Proust revient sur scène avec un nouveau spectacle baptisé sobrement « Nouveau spectacle« . L’humoriste s’était fait connaître par son premier spectacle « Gaspard Proust tapine » ou des chroniques dans l’émission Salut les terriens ! de Thierry Ardillon. C’est d’ailleurs dans cette émission que j’ai découvert son cynisme qui donne pourtant le sourire.

Dans ce nouveau spectacle, Gaspard Proust aborde aussi biens des sujets d’actualité que des sujets a priori plus légers. Ainsi, il se moque aussi bien de quelques femmes et hommes politiques, des gens de droite ou de gauche, du terrorisme, des bobos, des hipsters, et de bien d’autres encore. L’humoriste évoque aussi l’amour et le couple. Tout le monde ou presque en prend pour son grade, certains plus que d’autres.

Avec autant de sujets abordés, le spectacle pourrait donner le tournis. Et pourtant, le conducteur est bien maîtrisé. On passe ainsi d’un thème à un autre sans pour autant perdre le spectateur. Aussi, il n’y a pas de temps morts ou d’artifices pour occuper le public si ce n’est l’introduction du spectacle.

Chaque thème est traité de la même façon, Gaspard Proust ne se pose pas de limites que le sujet soit grave ou plus léger. Le cynisme de l’humoriste est le même du début à la fin. Son humour noir grinçant amène le public à rire pendant 1h30 quasiment non-stop. Le propos est nourri par une écriture maniée avec talent. De plus, Gaspard Proust se lâche à quelques moments et cela donne du rythme au spectacle.

On peut rire de tout mais avec n’importe qui. Ce spectacle peut en constituer une illustration. Tout le monde ne rira pas à cet humour d’autant plus s’il se sent concerné. Pour les autres, je ne peux que vous conseiller de prendre votre place.

Jérôme Charré

 

Share This