Gare à la fonte du pôle

pole.jpg

Deux numéros d’Oxygène, les 112 et 116, nous présentent fièrement le réaménagement du pôle autour de la gare RER-Transilien-Tramway d’Aulnay-sous-Bois. La municipalité actuelle a pris pour principe de critiquer les actes et projets de la précédente. Et le projet du pôle gare suit la même direction.

Malheureusement, comme les pôles où l’on constate une fonte des glaces, le projet du pôle gare a vu fondre ses objectifs avec le projet de l’actuelle municipalité. La vision de la municipalité UMP n’allait pas assez loin. Là, la municipalité PS-PRG-PCF n’est même pas qualifié sur la ligne de départ, bien loin de la pôle vantée dans le publireportage d’Oxygène.

La gare d’Aulnay est la première entrée dans notre ville. Le réaménagement de ce pôle est un enjeu majeur pour notre ville. Or, ici, la municipalité ne propose que quelques ajustements ou correctifs aux problèmes actuels. Ainsi, il n’y a rien qui ne permette de dire qu’après les travaux, on aura résorber la fracture entre le nord et le sud de la ville créée par la présence des voies ferrées. Alors, on aura des ascenseurs, rénové les gares routières nord et sud. Mais, finalement, cela manque d’ambition.

Comme pour le programme de renouvellement urbain de quelques quartiers au nord, que ce soit l’ancienne ou l’actuelle municipalité, je considère que l’on ne fait pas suffisamment appel à des architectes et des urbanistes. Non, on préfère lancer des travaux sans réfléchir à ce que cela peut amener à la ville et à ses habitants à moyen et long terme.

Pour ma part, le réaménagement du pôle gare aurait du, une fois encore, être issus d’une réflexion d’architectes et d’urbanistes, d’une concertation avec les habitants, riverains ou usagers de la gare. Celui-ci aurait du être un moteur pour la revitalisation du centre-ville, aussi bien au nord qu’au sud de la gare. De même, il aurait du servir à résorber cette fracture entre le nord et le sud de la ville. Or, il n’amène rien de tout cela.

L’ambition est sans doute à trouver pour la future station du Grand-Paris-Express, à la hauteur du carrefour de l’Europe, mais ce n’est pas une raison pour saborder le pôle gare.

Jérôme Charré

Cette entrée a été publiée dans Aulnay-sous-Bois, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.