Du devenir de l’ancien Hôtel des impôts d’Aulnay

Après l’Arc-en-ciel, la rue des Saules, la rue Fernand Herbaut, l’avenue Jules Princet, le devenir de l’ancien Hôtel des impôts est la nouvelle démonstration de la méthode adoptée par la municipalité élue en 2008, pourtant chantre de la démocratie participative.

Ainsi, c’est encore une fois le passage en force en mettant les riverains devant le fait accompli qui est utilisé. La Ville peut habiller sa démarche de concertation. Il est, en effet, demandé si l’on préfère 45 ou 65 logements. Personne n’est dupe. En effet, il ne s’agit de donner son avis que sur un projet déjà bien avancé.

Une véritable concertation commence par réfléchir avec la population sur ce que l’on souhaite faire de cette parcelle, voir ce qu’il manque au quartier en terme de services notamment. Ensuite, on propose plusieurs scénarios avec différents choix (logements, équipements publics, parc, etc.). Celles-ci sont soumises à la population locale. Et enfin, on en arrive à la véritable décision.

Dès lors, il ne faut pas s’étonner qu’une énième fois les riverains d’un projet municipal soient mécontents. Si je suis satisfait de la mobilisation de ceux de l’ancien Hôtel des impôts, qui viennent de créer une association, je regrette qu’il faille attendre que la politique de mitage menée par la municipalité vienne s’abattre sur un secteur pour que la population se mobilise.

En ce qui me concerne, je ne suis pas hostile à la construction de logements dont des logements sociaux sur la ville. Mais, je considère que celle-ci ne doit pas se faire par du mitage, mais par la densification des axes structurants bien pourvus en terme de transports, de commerces et de services.

La majorité en place profite de ces conflits pour nourrir son électorat en accusant les habitants des zones pavillonnaires de refuser les logements sociaux, et par là même, aggrave plus encore le clivage entre le nord et le sud de la ville.

Jérôme Charré

Cette entrée a été publiée dans Aulnay-sous-Bois, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.