De retour de Giens

Ces trois derniers jours, j’étais comme plusieurs centaines de militants du Mouvement Démocrate sur la presqu’île de Giens dans le Var à notre université de rentrée.

Ces rendez-vous annuels sont appréciés car dans un cadre agréable, nous pouvons assister à des ateliers de formation ou des débats intéressants, retrouver de bonnes connaissances, rencontrer de nouvelles personnes et échanger. Cela doit être la même chose dans tous les partis.

Les universités d’été ou de rentrée sont donc plus qu’un simple moment sonnant la rentrée politique, elles constituent un moment qui recharge les batteries militantes.

Cette année, j’ai trouvé cette université de rentrée particulièrement réussie. D’abord, il y a le cadre de la presqu’île de Giens particulièrement savoureux et apaisant que j’avais fréquenté au temps de l’UDF en 2005. Ensuite, la programmation était suffisamment diverse et diversifiée pour satisfaire toutes sortes de curieux: les retraites, le vivre-ensemble, les inégalités, la justice, l’économie, les valeurs…

Pour ma part, j’ai fort apprécié l’intervention de Danièle Karniewicz qui apporte des éléments très pertinents sur notre système de retraite et la réforme préparée par le gouvernement. La présidente de la CNAV nous explique, sans tabou, que la réforme si elle est nécessaire ne résout pas la question de la pérennité du système et amène différentes pistes de réflexion à étudier.

Aussi, le dialogue sur le vivre-ensemble selon différentes religions et spiritualités était également agréable. Chacun a pu mettre en perspective leur conception et le message qu’elles souhaitent transmettre. Les interventions de Ghaleb Bencheikh, présentateur de l’émission Islam sur France 2, que je suis régulièrement et de l’ancien Grand-Maître du Grand-Orient de France, Jean-Michel Quillardet sont celles qui m’ont le plus intéressées.

Ne pouvant parler de tout, je vous invite à regarder ou à écouter en surfant sur le net, les différentes tables-rondes accessibles sur le compte dailymotion du Mouvement Démocrate.

Bien évidemment, le point d’orgue de ces rendez-vous est le discours de clôture. Celui qu’a prononcé François Bayrou ce dimanche est particulièrement pertinent. Comme, depuis des années, il a rappelé que seule une force centrale peut changer les choses dans le pays et lui redonner l’espoir. Il a insisté sur le fait que l’indépendance est indispensable pour proposer une alternative au pays. Il a également évoqué l’affaire Bettancourt et le contre-feu ouvert par le gouvernement, avec la politique vis-à-vis de Roms qui a terni l’image de la France dans le monde. Ainsi, pour redonner espoir et remettre le pays sur les rails, il énoncé trois révolutions: celle de la vérité, celle de la simplicité et celle de la démocratie.

Jérôme Charré

Crédits photo: Flickr officiel du MoDem


UR 2010 – DISCOURS DE CLOTURE DE FRANCOIS BAYROU
envoyé par mouvementdemocrate.

Cette entrée a été publiée dans France, Mouvement Démocrate, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Un commentaire à De retour de Giens

  1. FrédéricLN dit :

    Il ne me reste plus qu’à espérer que la prochaine soit encore mieux ;-)