Lorsque l’on évoque Christophe Colomb, la première idée qui vient à l’esprit est la découverte de l’Amérique en 1492. Trois navires, la Nîna, la Pinta et la Santa Marie allaient braver l’inconnu vers l’ouest pour trouver une autre route vers les Indes. Financé au sortir de la Reconquista par les Rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, le navigateur génois menait une expédition inédite à l’heure où l’idée que la Terre était plate était encore très présente. D’autres avaient découvert l’Amérique : les Vikings, les Asiatiques, d’autres peuples sans doute. Mais, la postérité conservera l’image de Christophe Colomb, découvreur des Amériques. Mais, que savons-nous de lui ?

Dans son roman, José Rodrigues dos Santos s’engage sur les traces du découvreur officiel de l’Amérique. Pour cela, le célèbre cryptologue, Tomás Noronha, doit trouver le secret du navigateur à la demande d’une fondation d’étude de l’histoire des Amériques. En effet, Christophe Colomb a mis en scène sa vie de sorte qu’il est désormais quasiment impossible de retracer sa biographie complète : on ne sait de lui que ce qu’en dit l’histoire avec un grand H.

Pourquoi ne sait-on pas vraiment où il est né ? Quelle est sa filiation ? Est-il génois comme le racontent les livres, ou vient-il d’un autre pays ? Pourquoi le navigateur ne parlait pas l’italien ? En poursuivant les recherches sur Christophe Colomb, Tomás Noronha découvre l’aspect politique et religieux de l’amiral Colomb. Extrêmement cultivé, le navigateur a été en mesure d’effacer aux hommes son passé et ses origines. Fin stratège, il a organisé par son action la géopolitique de la péninsule ibérique grâce à sa proximité avec les souverains portugais et espagnol. Dans ce livre, on découvre qui fut vraiment Christophe Colomb. Mais ce qui est certain, c’est qu’il faudra d’abord décoder les énigmes semées sur les traces de l’explorateur.

José Rodrigues dos Santos s’est très bien documenté. Le roman puise de nombreuses références historiques hormis la motivation du pape pour les croisades. Il a repris certaines théories sur l’origine de Christophe Colomb pour mener à bien cette passionnante enquête historique et ésotérique.

Le périple du célèbre cryptologue dans les textes, les codes et les énigmes issues des grandes découvertes, d’une Espagne reconquise par les Rois catholiques, d’un Portugal maître des mers, est passionnant. L’histoire est bien amenée, les personnages secondaires suffisamment développés et notre Tomás Noronha quelque peu malmené personnellement.

Ce Codex 632, le secret de Christophe Colomb est un très beau roman, à lire sans modération. José Rodrigues dos Santos est également connu pour La Formule de Dieu, L’Ultime secret du Christ ou La Clé de Salomon. Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, commencez d’abord par ce Codex 632, car c’est la naissance du personnage principal : Tomás Noronha.

Note finale : 4,5/5

Jérôme Charré

Share This