Le musée des Arts décoratifs célèbre, jusqu’au 7 janvier 2018, le 70e anniversaire de la maison Christian Dior par une exposition retraçant l’univers de son fondateur, le replaçant dans son époque, mais aussi en dévoilant aussi bien ses créations que celles des couturiers qui lui ont succédé parmi lesquels Yves Saint-Laurent, John Galliano ou Maria Grazia Chiuri.

Issu d’une famille d’industriels, inventeurs de la marque de lessive Saint-Marc et de l’eau de javel Dior, Christian Dior est d’abord galeriste. Mais, subissant la crise de 1929, il est contraint de fermer sa galerie. Convaincu par des amis, il devient illustrateur puis modéliste. Il entre dans la haute couture lorsqu’il est engagé par le grand couturier Robert Pringuet. Il commence à se faire connaître mais la Seconde guerre mondiale éclate. Ce n’est qu’après-guerre que Dior fonde sa propre maison . Il révolutionne alors la mode et obtient immédiatement un grand succès.

L’exposition se déroule en plusieurs temps. D’abord, elle présente le couturier, son enfance à Granville, ses débuts, ses rencontres, au travers de photographies, de portraits, de croquis, d’archives vidéos, de lettres, d’objets publicitaires. Ensuite, nous sommes baignés dans l’univers de Dior par ses affinités artistiques ou un pan de mur reproduisant son appartement. Puis, présentées par couleurs, puis par thèmes ou inspirations, les centaines de robes, de chapeaux, de souliers, de sacs sont portés à la connaissance du public. Ces séquences sont variées et permettent de déambuler parmi ses créations. Enfin, les créations de ces successeurs sont présentés par défilés.

L’atmosphère très sombre et le peu de ventilation conduisent à ce qu’il fasse souvent trop chaud. Aussi, la foule curieuse contraint à ne pouvoir prendre le temps de tout regarder, tout admirer. Cela est fort dommage car cela nuit au plaisir du visiteur de découvrir la richesse et le talent du créateur. En effet, la multitude de pièces présentées est joliment mise en valeur. L’impression d’assister à plusieurs défilés de mode est forte, renforcée par la scénographie variée.

L’exposition Christian Dior, couturier du rêve présente non seulement 70 ans de création, mais aussi 70 ans de la façon dont on habille les femmes, dont elles sont perçues dans la société, dont elles se représentent elles-mêmes par le regard du créateur. Il s’agit donc d’une exploration par le prise de la mode de 70 ans d’histoire de la femme vu par Christian Dior, puis ses successeurs. Une belle exposition qui mérite d’être vue.

 

 

 

Share This