Furie divine : efficace et loin des clichés

Furie divine : efficace et loin des clichés

Furie divine est le quatrième roman de José Rodrigues dos Santos. Il a été publié en France après des ouvrages plus récents tel L’Ultime secret du Christ ou La Clé de Salomon. En effet, contrairement à ses autres romans de la série Tomás Noronha, l’intrigue ne s’imbrique pas dans un cadre historique ou ésotérique, mais dans l’actualité cruelle que nous connaissons avec le terrorisme. Furie divine réussit-il à emmener le lecteur dans ce monde plus complexe que l’Axe du mal prôné alors par George W. Bush et les faucons américains ?

(suite…)

Comment le peuple juif fut inventé : derrière le mythe

Comment le peuple juif fut inventé : derrière le mythe

Les Juifs constituent-ils un peuple ? A cette question, Shlomo Sand, historien israélien, apporte sa réponse qui détonne par rapport aux idées reçues et à l’un des fondements de la pensée sioniste. Ainsi, loin d’être les descendants purs et exilés du royaume de David, les juifs seraient issus de conversions successives en Afrique du Nord, en Europe du Sud et au Proche-Orient. L’historien procède ici à une instruction fournie de la construction nationale israélienne.

(suite…)

Le jour où j’ai appris à vivre : un peu facile

Le jour où j’ai appris à vivre : un peu facile

Mon premier contact avec l’oeuvre de Laurent Gounelle a commencé par Les dieux voyagent toujours incognito. J’avais apprécié que son roman inclue des éléments de sciences humaines, de philosophie ou des principes de développement personnel. Depuis, j’ai lu les autres livres de cet auteur facile à lire mais sans pour autant tomber dans la facilité puisque de véritables concepts y sont développés. Mais, étonnamment Le jour où j’ai appris à vivre m’a paru tomber dans cette facilité. (suite…)

Codex 632, Le secret de Christophe Colomb : passionnant

Codex 632, Le secret de Christophe Colomb : passionnant

Lorsque l’on évoque Christophe Colomb, la première idée qui vient à l’esprit est la découverte de l’Amérique en 1492. Trois navires, la Nîna, la Pinta et la Santa Marie allaient braver l’inconnu vers l’ouest pour trouver une autre route vers les Indes. Financé au sortir de la Reconquista par les Rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, le navigateur génois menait une expédition inédite à l’heure où l’idée que la Terre était plate était encore très présente. D’autres avaient découvert l’Amérique : les Vikings, les Asiatiques, d’autres peuples sans doute. Mais, la postérité conservera l’image de Christophe Colomb, découvreur des Amériques. Mais, que savons-nous de lui ? (suite…)