Mieux me connaître

Mon parcours, mon engagement, mon métier, mes loisirs

Dimanche 19 février 1984: les routiers bloquent les axes routiers, deux élections municipales partielles, bombardements israéliens au Liban, et enfin une médaille surprise aux Jeux olympiques de Sarajevo. C’est dans ce contexte que je nais à l’hôpital intercommunal Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois et Villepinte.

Mes parents étaient installés, avec mes deux soeurs, à la Rose des Vents depuis trois ans. Ma grand-mère maternelle, mon oncle et ma tante habitaient au rez-de-chaussée de la tour juste en face de notre balcon tandis que l’une de mes tantes, du côté de mon père, vivait à quelques mètres de là.

Ma scolarité a commencé par l’école Jules Ferry 2 puis 1. Ensuite, j’ai poursuivi mon parcours au collège Victor Hugo, puis au lycée Jean Zay d’Aulnay. Après une première tentative infructueuse, j’obtiens mon Baccalauréat Scientifique avec mention.

Alors que pendant longtemps j’avais envie d’aller vers des études d’Informatique, je me tourne vers des études d’Histoire. J’obtiens mon DEUG, puis ma Licence à l’université Paris 7 – Denis Diderot. Je m’essaie au Master d’Histoire, puis tente sans succès le Capes d’Histoire-Géographie pour devenir enseignant.

Confronté dès le plus jeune âge aux difficultés économiques des classes populaires de la banlieue parisienne, intéressé par les humanités, j’en ai tiré une réflexion sur le « malaise des banlieues » et l’échec des politiques dite de la Ville depuis quarante ans.

En 2002, nous étions sous le choc du séisme du 21 avril avec la présence d’un candidat de l’extrême-droite au second tour de l’élection présidentielle. Séduit par son discours, son analyse et sa démarche, j’ai voté François Bayrou. Quelques mois plus tard, je m’engageais en politique et j’adhérais à l’UDF.

D’abord, simple adhérent, puis militant, j’ai exercé quelques fonctions au sein des Jeunes UDF et de l’UDF. Ainsi, en tant que président des Jeunes UDF de la Seine-Saint-Denis, j’ai participé à la campagne de François Bayrou pour l’élection présidentielle de 2007.
Ensuite, convaincu que la nécessaire indépendance du Centre en France d’une part et de l’indispensable besoin de renouveau de la pratique politique, j’ai participé à la création du Mouvement Démocrate. J’en ai été l’un de ses Conseillers nationaux de 2008 à 2016. J’ai également été candidat à plusieurs élections, municipales en 2008 et 2014, régionales en 2010 et cantonales en 2011, sans succès pour diverses raisons.

Ayant un projet politique et une stratégie qui, selon moi, ne correspondent plus aux valeurs prônées depuis des années, je quitte le Mouvement Démocrate. Après réflexion, les idéaux de rassemblement au-delà des clivages, de relève des hommes et des pratiques politiques, d’un mouvement de citoyens actifs défendus alors se retrouvent dans la démarche lancée par Emmanuel Macron. C’est ainsi que je rejoins son mouvement En Marche ! fin 2016.

Par un heureux hasard, je commence véritablement ma carrière professionnelle, en 2008, au sein d’une société d’assurances, filiale d’un groupe de protection sociale. J’ai ainsi participé à la création et à la structuration du service Relation clients de cet assureur, ainsi qu’à la mise en oeuvre de son nouveau service d’Assistance.

Puis, au sein de cette société, je participe à la construction, l’animation et à la mise en place du dispositif de maîtrise des risques et du dispositif de Lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT) en lien avec celui mis en oeuvre au sein de la maison-mère. Identification et évaluation de risques (majeurs, opérationnels ou relatifs aux projets), mesure du dispositif de maîtrise de ces risques (DMR), suivi des plans d’actions, font notamment partie de mes missions.

Aujourd’hui, je suis Responsable du service Risques et Conformité. Avec mon équipe, nos missions concernent la gestion des risques, la conformité, la qualité au sens de la norme ISO 9001 v 2008 puis 2015, la sécurité financière, le suivi juridique des achats, la qualité des données, la continuité d’activité ou encore la sécurité des systèmes d’informations.

Le risk management est un métier où il faut savoir écouter les autres, avoir du recul sur les choses, apporter des outils et des méthodes pour participer à la bonne réalisation des opérations par les métiers. Plus qu’un inspecteur des travaux finis, je perçois le risk manager comme un outil au service des métiers dans la mise en oeuvre de la démarche d’amélioration continue.

J’ai tenu un blog personnel de 2005 à 2014, blog que je reprend sous une autre forme aujourd’hui. J’ai également créé MonAulnay.com que j’ai alimenté seul pendant trois ans. Ce blog local est l’une de mes grandes fiertés de par les différents contributeurs qui ont apporté leur pierre, par le fait qu’il ait fait émergé une blogosphère aulnaysienne, et enfin, par le fait qu’il subsiste malgré les changements de municipalité ou le déclin des blogs locaux. Je suis aussi présent sur des réseaux sociaux tel que facebook ou twitter.

J’éprouve un intérêt particulier pour les humanités tels que l’histoire, la géographie, l’urbanisme, la sociologie, ou encore les spiritualités. Loin d’être un rat de bibliothèque, j’apprécie aussi regarder des séries ou des films, faire des ballades en ville, voyager, écouter de la musique, jouer aux jeux vidéos, voir des pièces de théâtre ou des spectacles, assister à des expositions, visiter les musées, cuisiner notamment des cheesecakes, des tartes et des pana cotta…

Share This